Le “Voyage avec un âne dans les Cévennes” de Robert-Louis Stevenson (1878) est plus que le récit d’une randonnée. Il est aussi une leçon d’humour, de détachement, d’ouverture aux autres. Nous l’avons refait en deux jours, sur 250 kilomètres de petites routes, du Puy-en-Velay à Alès. Hors saison, mais les yeux grand ouverts.

Auteur Alain Puiseux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 + 17 =